foire aux questions

Vous avez des questions ? Voici quelques réponses.

Et n’hésitez pas à nous écrire si vous avez d’autres demandes.

2 architectes DPLG dirigent l’agence, Linda et Sylvain sont les associés lyonnais. Sébastien, le troisième associé, réalise et accompagne les projets à l’étranger.
Fabrice et Estelle sont les collaborateurs architectes d’intérieurs.
L’ensemble des projets bénéficient de la complémentarité des deux disciplines, architecture et architecture d’intérieure, et sont réalisés en commun que ce soit en phase de conception ou réalisation.

Nos projets sont très diversifiés, car l’équipe travaille à la fois avec des clients particuliers pour la réalisation de maisons contemporaines, des réaménagements de maisons existantes, des projets d’extensions contemporaines, rénovations d’appartements, mais également avec des collectivités locales (mairies, communes, état, etc…) et des investisseurs, marchands de biens et promoteurs, dans toute la région Rhône-Alpes Auvergne.

Chaque projet est soumis à l’approbation de toute l’équipe. En effet, des réunions internes hebdomadaires nous permettent d’échanger sur chaque projet afin que l’ensemble de l’équipe puisse avoir un avis, une remarque, une proposition sur l’avancement des dossiers

Pour calculer des honoraires adaptés à votre demande, nous vous proposons une 1ère rencontre dans notre agence afin d’échanger sur votre projet, d’une part, et de vous présenter l’agence, nos méthodes de travail ainsi que nos réalisations, d’autre part. Cette réunion, d’une durée d’environ 1 heure, est gratuite et n’engage aucune des deux parties (architecte ou maître d’ouvrage). Une proposition d’honoraires vous est envoyée avec une mission de base qui s’étend en général jusqu’à la déclaration administrative (permis de construire, déclaration préalable, …). Des missions complémentaires vous sont proposées en option jusqu’à la réception de chantier. Ces missions optionnelles peuvent être validées au démarrage de l’opération ou en cours de projet, suivant l’organisation et l’avancement des études ; l’agence s’adapte aux besoins de chaque client.

 

L’ordonnance du 1er décembre 1986 relative à la liberté des prix et de la concurrence a établi le principe de la libre concurrence. Les honoraires sont librement négociés entre le maître d’ouvrage et l’architecte. Par décisions du Conseil de la concurrence, les organisations professionnelles ne peuvent pas diffuser de barèmes d’honoraires. En revanche, rien n’interdit à l’architecte d’établir son propre barème d’honoraires.

Le contrat que vous allez signer avec l’architecte doit préciser son mode de rémunération, ainsi que le montant de ses honoraires. La rémunération de l’architecte dépend essentiellement de trois facteurs :
– Le coût des travaux
– La complexité de l’opération
– L’entendue et de la difficulté de la mission que vous lui confiez

Les honoraires peuvent être calculés suivant trois modes principaux :
– La rémunération au forfait : cette formule ne peut s’appliquer que lorsque la mission et le projet de construction sont parfaitement connus à l’avance ; le montant du forfait est alors défini avant que la mission ne débute.
– La rémunération au pourcentage du coût des travaux : elle s’applique de préférence lorsque la mission est bien définie à l’avance, mais que le projet de construction ne l’est pas. C’est la solution la plus souvent retenue pour une mission complète.
– La rémunération à la vacation horaire : elle s’applique à des missions courtes et bien définies, comme une consultation, une mission de conseil ou d’expertise.

Source : Ordre des architectes

L’agence d’architecture OCUBE travaille essentiellement sur Lyon et la région Rhône-Alpes. Néanmoins, certains de nos projets sont situés également à l’étranger, et gérés également par notre équipe.

La question de la donnée financière est prise en compte dès les premières étapes du projet. Chaque mission est accompagnée d’un chiffrage estimatif afin d’être certain que le projet puisse être réalisable en phase chantier. Il est donc important d’avoir un chiffrage assez précis de votre projet avant tout dépôt administratif en mairie (déclaration préalable ou permis de construire)

Nous pouvons vous accompagner sur l’ensemble des missions de conception sans obligatoirement réaliser la mission de suivi de chantier. Nous sommes également capables de vous proposer des partenaires et professionnels de la construction pour assurer le relai entre conception et réalisation.

Un indice moyen du coût de la construction en France calculé par l’INSEE existe et il reflète le prix de revient moyen du m² pour toutes constructions habitables confondues (habitat collectif compris).

Le coût moyen d’une construction neuve contemporaine est situé entre 1 900,00 € TTC au m² & 2 200,00 € TTC au m².

Concernant la rénovation, le prix est extrêmement variable. Néanmoins, le coût moyen d’une rénovation se situe entre 800,00 € TTC au m² & 1 300,00 € TTC au m²

Le recours à l’architecte est obligatoire pour toute obtention de permis de construire. La loi dispense toutefois de cette obligation les personnes physiques souhaitant réaliser, pour leur usage propre, des travaux de construction ou d’aménagement sur une surface ne dépassant pas le seuil de 150 m² de surface de plancher.

Source : Ordre des architectes

Pour porter le titre d’architecte, il faut être inscrit à l’Ordre des architectes. Ne peuvent s’inscrire à l’Ordre des architectes que des personnes dont la qualification (en particulier le diplôme) est reconnue. La seule possession d’un diplôme (DPLG par exemple) ne suffit pas pour porter le titre d’architecte et en exercer les missions réservées. Toute usurpation du titre constitue un délit pouvant donner lieu à des peines d’amendes et/ou d’emprisonnement. Pour savoir si une personne est inscrite à l’Ordre, il faut consulter l’annuaire Internet de l’Ordre.

Source : Ordre des architectes

La vocation de l’architecte est de participer à tout ce qui relève de l’aménagement de l’espace et plus particulièrement de l’acte de bâtir.

L’architecte intervient sur la construction, la réhabilitation, l’adaptation des paysages, des édifices publics ou privés, à usage d’habitation, professionnel, industriel ou commercial. Son recours est obligatoire pour l’établissement du projet architectural faisant l’objet d’une demande de permis de construire (sauf pour les cas dérogatoires prévus par l’article 4 de la loi sur l’architecture). L’architecte répond aux attentes de chaque usager en veillant au respect de l’intérêt collectif.

L’architecte est chargé par le client, appelé maître d’ouvrage, de concevoir le projet architectural.

Le projet architectural définit l’implantation des bâtiments, leur composition, leur organisation et l’expression de leur volume ainsi que le choix des matériaux et des couleurs par des plans et des documents écrits.

De par la formation qu’il a reçue, l’architecte a la capacité́ d’intervenir à tous les niveaux d’un projet, de la conception à la réalisation des travaux :

– Conseil dans le choix du terrain, conception

– Évaluation économique

– Montage financier

– Démarches administratives et échanges avec les différents services

– Appel d’offres

– Suivi du chantier

– Réception des travaux

– Expertise.

Source : Ordre des architectes

– Le particulier parce que construire ou rénover est l’une des décisions les plus importantes de sa vie et de celles de sa famille

– L’élu local parce qu’il est jugé, avec son équipe, sur sa capacité à parfaire le territoire, améliorer les équipements collectifs et la qualité de la vie de ses concitoyens

– Le commerçant parce que l’aménagement de son magasin et l’agencement de sa vitrine influent sur son chiffre d’affaires

– Le promoteur parce qu’acheteurs et locataires sont de plus en plus sensibles à la qualité des espaces, des prestations et de l’environnement, facteurs de meilleure commercialisation

– L’industriel car la fonctionnalité, la souplesse d’utilisation et les performances techniques des locaux sont garantes d’une meilleure productivité. L’ambiance des lieux de travail et leur image sont autant d’atouts pour l’entreprise

– Les copropriétaires car l’aménagement et l’entretien des parties communes influent sur le montant des charges et la pérennité du patrimoine

– L’agriculteur parce que la modernisation des bâtiments agricoles des exploitations familiales et collectives améliore leur rentabilité et préserve la qualité du paysage.

Source : Ordre des architectes